Bonjour à toutes et à tous,

Nous poursuivons notre tour des questions fréquentes à propos des cérémonies symboliques d’engagement. Parmi elles, celle qui va sûrement vous venir très rapidement en tête est : à qui allons-nous demander d’officier notre célébration? La réponse à cette interrogation est primordiale. Car le rôle de l’officiant·e ne se limite pas, contrairement à ce qu’on peut lire parfois, à prendre le micro pour débuter la cérémonie et introduire les interventions de vos proches. De mon point de vue, sa tâche est beaucoup plus vaste et complexe que cela.

Quel est le rôle de l’officiant?

La mission de l’officiant·e commence bien avant qu’il·elle prenne le micro. Et, de mon point de vue, elle est bien loin de se résumer à cela.

Il doit tout d’abord faire en sorte de pouvoir rédiger partiellement ou en totalité le contenu de la cérémonie (hors interventions des proches). Ceci nécessite un certain nombre d’échanges avec les principaux protagonistes de la cérémonie pour comprendre leurs attentes, leurs envies. Il est également nécessaire, pour lui·elle, de creuser certains points peu aborder en temps normal. Si c’est le couple ou la famille qui choisit les musiques, la présence ou non d’un ou plusieurs rituels, qui intervient lors de la célébration, etc., il me semble du devoir de l’officiant·e de les aider à prendre ces décisions. En effet, il doit faire en sorte que tout sera cohérent lorsqu’il·elle racontera votre histoire.

Aussi, il doit être le garant du bon déroulement de la célébration le jour J. Et comme, en règle générale, il n’est pas le seul à participer à la cérémonie, il est préférable qu’il se coordonne en amont avec les autres personnes qui prennent part plus ou moins directement à ce moment (prestataires, intervenants). Ainsi, si la logistique et l’organisation ne sont pas le coeur de sa mission (qui est de raconter votre histoire en étant totalement en phase avec vos envies et votre projet), ces deux aspects peuvent tout gâcher. Donc, je considère qu’il lui appartient aussi de vérifier certains points logistiques et organisationnels. Ça lui évite du stress et ça rassure le couple ou la famille mis·e à l’honneur en ce jour particulier.

Qui choisir pour officier?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Vous pouvez choisir de… ne pas faire de choix :

C’est alors vous-même qui assumerait les fonctions d’officiant. Vous devrez alors prévoir au minimum une introduction, de petites transitions avant de passer la parole aux intervenants et une conclusion. Pour ma part, je ne suis pas super fan de cette organisation. En effet, pour avoir assisté à une cérémonie de ce type, la célébration s’est finalement pratiquement résumée en une succession d’interventions. Celles-ci ne sont malheureusement pas parvenues à raconter, de manière logique, la belle histoire du couple qui s’unissait ce jour là. Malgré tout, si cela vous tente, pourquoi pas?!

Demander à un proche d’être votre officiant·e :

Dans ce post, je ne vais pas développer cette configuration. En effet, je consacrerai très prochainement un autre article pour vous aider à faire votre choix. Nous évoquerons alors les critères sur lesquels choisir la personne qui sera votre maître·sse de cérémonie. Je vous conseillerai également sur comment demander à votre proche de remplir ce rôle.

Vous pouvez aussi choisir plusieurs proches :

Quand je dis plusieurs, je pense en fait deux. En effet, être un duo d’officiant·e·s peut permettre de réduire la pression qui pèse sur le proche en charge de cette mission, ou du moins, d’avoir quelqu’un avec qui partager ses appréhensions, ses doutes. Ils·elles pourront se soutenir mutuellement et combiner leurs points forts pour vous offrir le meilleur d’eux-mêmes. Ainsi, comme le dit un proverbe africain, “tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin.”

Néanmoins, si cette solution a des avantages, elle présente aussi quelques inconvénients : plus on est nombreux, plus il est difficile d’organiser et de préparer la cérémonie. En effet, rien que trouver un créneau horaire pour se réunir peut devenir compliqué. Autre difficulté : les maître·sse·s de cérémonie d’un jour doivent bien se connaître et s’entendre. Ils vont passer pas mal de temps ensemble (le dire ainsi est un doux euphémisme) donc autant que cela se fasse dans une bonne voire très bonne ambiance. Enfin, dernier écueil : avoir une cérémonie déséquilibrée du fait d’officiant·e·s d’un jour proches d’un des principaux protagonistes de la célébration mais pas de tous. Par exemple dans le cas d’une union, si les maîtres de cérémonies sont proches du marié, il y a toutes les chances, qu’il soit plus question de lui que de la mariée.

Faire appel à un·e professionnel·le :

Parce que vous ne voyez personne, parmi vos proches, pour jouer ce rôle (ou alors cette personne a refusé). Parce que vous vous êtes conscient·e de l’investissement qu’implique le fait d’être officiant·e le jour J. Parce que vous souhaitez que tous vos proches puissent pleinement profiter de votre cérémonie sans avoir le stress d’orchestrer cette dernière. Ou encore parce que vous vous dites que préparer et officier une cérémonie symbolique d’engagement requière des savoir-faires et savoir-êtres particuliers, qui ne s’acquièrent pas d’un coup de baguette magique. Bref, pour une ou plusieurs de ces raisons, vous souhaitez faire appel à un·e professionnel·le. Vous avez peut-être déjà fouillé sur internet. Il se peut que vous ayez lu tout et son contraire. Voici de quoi y voir un peu plus clair.

Questionnement préalable :

Avant de vous lancer à corps perdu dans les méandres de Google, il me semble pertinent de répondre d’abord à ces questions :

  • Qu’attendez-vous de votre officiant·e? Une cérémonie entièrement personnalisée, semi-personnalisée, très peu personnalisée? A quel degrés souhaitez-vous vous investir dans la préparation de votre cérémonie ? Quelle relation voulez-vous construire avec votre officiant·e? Préférez-vous quelqu’un que vous pourrez rencontrer physiquement ou quelqu’un qui  exerce à proximité du lieu de cérémonie?
  • Quelle place donnez-vous à la cérémonie dans votre évènement? Est-ce que vous l’imaginez comme le point d’orgue de votre journée? Ou au contraire, ce n’est pas votre priorité?
  • Quel budget pouvez-vous y consacrer au maximum?

Une fois que vous avez répondu à ces questions, rendez-vous sur la toile.

Comment faire une première sélection?

Mon premier conseil est de vous rendre sur les sites de différent·e·s officiant·e·s. En gardant en tête les réponses de votre questionnement préalable, parcourez-les, lisez-les.

Son style vous convainc t-il?

Demandez-vous alors : est-ce que  “l’ambiance”, l’univers graphique du site me parle? Est-ce que la manière d’écrire me plaît ? Si vraiment vous n’accrochez ni à l’un ni à l’autre, c’est que son style ne vous correspond pas. Donc poursuivez votre quête de l’officiant·e parfait·e pour vous.

Sa manière d’envisager sa mission et de travailler vous correspond-il?

Quelle est son approche et sa méthode de travail ? Est-ce qu’il·elle s’investie fortement pour construire une relation privilégiée avec chaque couple, famille afin de les connaître au maximum pour ensuite créer une cérémonie entièrement personnalisée? Si oui, concrètement, comment fait-il·elle? Combien d’heures consacre-t-il·elle à chaque cérémonie ? Ou au contraire, limite-t-il·elle les échanges et questions pour rendre la préparation moins fastidieuse pour ses clients ? Si le site de l’officiant·e ne vous permet de répondre à ces interrogations, n’hésitez pas à lui demander des éclaircissements. En effet, pour moi, il est essentiel de savoir à quoi s’attendre de la part de l’officiant·e. Si vos attentes s’avèrent différentes et/ou si vous n’êtes pas d’accord sur le degré d’investissement de chacun, c’est que cette personne n’est pas celle qu’il vous faut.

Que comprend son tarif?

Pour parfaire votre sélection, regardez ce que comprend sa prestation et comment semble-t-il·elle envisager sa mission le jour J. Se met-il·elle en relation au préalable avec les prestataires intervenants lors de la célébration (photographe, dj, etc.) ? Combien de temps arrive-t-il·elle sur place ? Que fait-il·elle avant, pendant et après la célébration ? Un tarif seul, pour moi, ne veut pas dire grand chose. Un prestataire à priori cher peut se révéler finalement assez peu onéreux au vu de l’ensemble du travail qu’il effectue et de la tranquillité qu’il apporte. Et inversement. A ce stade, il vous restera peut-être 2 à 5 officiant·e·s qui collent le plus à vos envies et votre budget. Pour faire votre choix, il vous reste encore une étape. Courage, c’est la dernière !

Rencontrez les officiant·e·s :

Pour moi, il n’y a rien de mieux pour confirmer les informations préalablement reçues et surtout voir si le courant passe bien entre vous. Il faut que vous soyez sur la même longueur d’onde que l’officiant·e et que vous vous sentiez à l’aise avec lui·elle. En effet, vous devez vous sentir bien, écouté·e, compris·e et en confiance avec lui·elle, car il faudra vous confier à cette personne. Avec cette personne, vous devez pouvoir, de mon point de vue, tout partager : vos points de vue, vos joies, votre bonheur, vos doutes, vos peurs, votre stress, votre peine. C’est en tout cas, comme ça, que j’envisage ma relation avec les personnes que j’accompagne. A ce stade là, une personne doit sortir du lot. Imaginez-vous alors le Jour J : si vous la voyez à vos côtes lors du grand J et que sa présence vous réjouit, alors c’est la bonne !

Bon, j’ai encore été très bavarde. ^^ Je vais m’arrêter là pour ce post.

En espérant que sa lecture vous aura aidé,

A très vite et prenez soin de vous !