Bonjour à tous et à toutes,

Après un petit détour par l’univers de la décoration, nous revenons à la question du choix de l’officiant·e. Cette fois-ci, nous allons nous concentrer sur le proche, officiant d’un jour. Dans cet article, nous verrons sur quels critères choisir cette personne pour être votre maître·sse de cérémonie. Je vous délivrerai également mes conseils pour faire votre demande à celui·celle à qui vous souhaiterez confier cette tâche.

 

Sur quels critères choisir votre officiant·e d’un jour parmi vos proches?

 

Être en phase avec votre projet de célébration

Tout d’abord, un des critères essentiels, de mon point de vue, est que cette personne partage avec vous la vision de l’engagement que vous allez prendre. Par exemple, si vous vous mariez, oubliez tout de suite l’idée d’avoir pour officiant quelqu’un qui ne croît pas au mariage ! Comment transmettre avec naturel et conviction quelque chose en laquelle on ne croit pas ? Difficile même en étant bon comédien !

De même, cette personne doit croire en vous, votre couple ou votre famille. Sinon, comment parler avec sincérité de votre relation, aussi bien passée que future ?

Ensuite, demandez-vous quelle ambiance souhaitez-vous pour votre cérémonie (solennelle? Légère? Romantique? Humoristique? Festive?…) et si la personnalité de la personne, à laquelle vous pensez pour officier cette célébration, colle avec l’ambiance désirée. Dans la cas contraire, cela risque de brouiller le message que vous souhaitez transmettre à vos convives. En effet, qu’on le veille ou non, la personnalité de l’officiant·e, proche ou professionnel·le d’ailleurs, imprègne la cérémonie. Elle transparaît toujours à travers ses mots, sa gestuelle, sa façon d’être. Ce qui peut-être un gros plus, quand sa personnalité vous correspond voire vous donne le sourire aux lèvres. 

 

Être à l’aise en toutes circonstances avec cette personne

Vous ne vous sentez pas obligés de jouer un rôle pour éviter de lui déplaire. En sa présence, vous vous sentez libre d’être vous-même, avec vos qualités, vos défauts, vos petites manies, vos centres d’intérêt, ce que vous met en rogne et tout le reste. Avec elle, vous savez ou soupçonnez que vous ressentirez assez d’écoute, de bienveillance, de confiance, pour vous livrer, pour évoquer certains aspects que vous avez pas ou peu l’occasion d’aborder. Vous sentez qu’elle ne vous jugera pas, qu’elle ne se servira pas de ce que vous lui confiez, contre vous, un jour. Vous savez également qu’elle sera garder pour elle ce que vous lui avez dit si vous lui demandez.

 

Avoir du temps à vous consacrer et envie de s’impliquer dans la création de votre cérémonie

Être officiant·e, ça demande un certain investissement personnel, notamment en temps. Une cérémonie symbolique d’engagement nécessite de nombreuses heures de travail. Il faudra que la personne choisie puisse vous accorder du temps pour avoir la matière nécessaire pour rédiger la célébration. Elle devra être disponible pour échanger avec vous sur les musiques, le ou les rituels, les personnes que vous souhaitez voir intervenir, etc. D’ailleurs, pour ces dernières, elle devra aussi trouver du temps pour connaître le contenu de leur intervention et s’assurer de la cohérence avec le reste de la cérémonie. De même, certaines tâches d’organisation et de coordination vont lui revenir. Et il ne faut pas oublier le temps dont elle a besoin pour rédiger ce qu’elle-même dira. En résumé, être officiant·e est un honneur mais aussi une tâche qui peut s’avérer lourde et stressante, d’autant plus pour quelqu’un qui ne l’a jamais fait. 

 

Ressentir joie et fierté qu’il·elle soit votre officiant·e

Vous imaginez votre cérémonie et cette personne est présente dans vos songes, jouant son rôle d’officiant. Que ressentez-vous en vous représentant cette scène. Si l’idée que cette personne soit à vos côtés pour ce moment important de votre existence vous rend heureux/se et fier/fière, alors c’est la bonne personne. 

 

Ne pas être phobique de la prise de parole en public

Il est possible de lire très régulièrement sur internet que la qualité principale que doit avoir un·e officiant·e est d’être à l’aise en public. De mon point de vue, cette qualité est loin d’être primordiale. Lors d’une cérémonie symbolique d’engagement, le rôle de l’officiant est de mettre à l’honneur les mariés ou les parents et leurs enfants, leurs parrains/marraines ainsi que leur histoire et leurs valeurs. Ce sont eux les stars de ce moment. Pas l’officiant·e.  Pour moi, officiant et comédien/acteur n’ont pas grand chose en commun.  Par conséquent, juste s’assurer que la personne, à laquelle vous pensez pour officier, ne sera pas prise une peur panique, face au parterre d’invités, suffit. 

 

 Le nom d’une personne qui rassemble ces qualités vous brûle les lèvres ? Il est temps de lui faire votre demande alors. 

 

Comment demander à votre proche de devenir votre officiant·e ? 

Par la lecture de cet article (et peut-être d’autres), si vous ne l’étiez pas avant, vous êtes maintenant conscient de l’ampleur de la tâche d’officiant. Au vu de l’implication personnel demandée au proche choisi, la demande ne peut pas être faite à la va-vite.  Vous devez, de mon point de vue, d’abord vous assurez que :
  • votre proche a bien le temps et l’envie de s’investir dans votre cérémonie,
  • qu’il est bien conscient de ce qu’implique ce rôle
  • que vous êtes sur la même longueur au sujet de votre projet
  • que vos attentes sont comprises et partagées.
 

Petite discussion préalable

Pour valider les points précédents, le plus simple me semble de parler avec votre proche de votre projet de cérémonie. Présentez lui la ou les raison(s) pour lesquelles vous souhaitez célébrer ce passage de votre vie lors d’une cérémonie laïque (et non religieuse ou civile). Plantez-lui le décor (date, lieu, déco rêvée). Evoquez l’ambiance souhaitée et ce que vous aimeriez ressentir durant cette cérémonie. Observez ses réactions ou demandez lui son avis. Voyez alors s’il montre de l’intérêt, s’il pose des questions. Si c’est le cas, expliquez-lui les missions de l’officiant et ce que vous attendez de ce dernier.

 

La demande en elle-même

Dites lui ensuite que vous aimeriez qu’un proche soit votre officiant et faites votre demande, comme vous le sentez. Je vous recommanderai quand même de lui préciser  :

  • que vous ne voulez pas une réponse immédiate mais qu’au contraire, vous souhaitez lui laisser le temps de réfléchir avant d’accepter ou de refuser votre proposition ;
  • que vous êtes bien sûr là pour lui donner plus d’informations et répondre à ses questions si elle souhaite avoir plus de détails ;
  • qu’elle est totalement libre de dire non si elle ne se sent pas de tenir ce rôle et si c’était le cas, vous ne lui en voudrez pas.
 

Il ne vous reste plus qu’à la laisser choisir en âme et conscience et si elle dit oui, à vivre une aventure humaine extraordinaire qui devrait renforcer vos liens !

 

 

Nous arrivons à la fin de cet article. J’espère que mes conseils vous seront utiles. N’hésitez pas à me donner vos impressions en commentaires !

A bientôt et prenez soin de vous !